À l’approche de cette rentrée un peu particulière, face à l’incertitude de l’évolution de la situation liée au COVID, nous avons interviewé Charlotte Bruno, professeur des écoles mais aussi blogueuse très investie dans le partage, la collaboration entre enseignant(e)s et le numérique. Elle nous raconte son confinement un peu particulier et surtout comment elle aborde cette rentrée 2020.

#QUEL PROF SUIS-JE ?

J’enseigne depuis 10 ans dont 7 en REP. Je suis férue de jeux, de numérique, et j’aime par-dessus tout le partage et la collaboration entre enseignant.e.s Ce n’est pas pour rien que je tiens un blog de partage de ressources, que j’ai occupé le poste de Plus De Maitres Que De Classes pendant 4 ans et que je fais partie du collectif EMC, Partageons !

Cette année est l’année du renouveau et du changement pour moi : je laisse mon CE1, niveau que j’adore, pour prendre une classe de Grande Section, tout en apprenant à concilier ma vie professionnelle et mon nouveau rôle de parent (j’ai accouché pendant le confinement 😉 ).

#MA MÉTHODE POUR ASSURER LA CONTINUITÉ PÉDAGOGIQUE

Je n’ai pas vraiment vécu l’école à la maison puisque j’étais en arrêt grossesse puis maternité. J’ai cependant suivi tout cela de près. Et je n’ai pas pu m’empêcher de donner un petit coup de main à mes collègues, en leur présentant quelques outils numériques qui pourraient leur servir, ainsi qu’en leur créant un padlet à chacune afin qu’elles puissent s’en servir de support pour déposer le travail chaque jour pour leurs élèves.

En tout cas, je crois qu’il y a quelques petites choses que j’avais mises en place avant de partir en congé maternité qui ont beaucoup servi pendant le confinement. Mes élèves étaient habitués à les utiliser et ont pu continuer à la maison. Je pense par exemple à Mathéros (www.matheros.fr), ou aux mémos de leçons de mes élèves en mathématiques, orthographe et grammaire, que je leur donne dès la rentrée, avec toutes les leçons de l’année, et avec à chaque fois des QR CODES « Je révise » renvoyant aux vidéos des fondamentaux et « Je m’entraine » renvoyant à des jeux en ligne sur la notion concernée. Ils s’en sont bien servi. Ils avaient également l’habitude de se rendre sur un Padlet regroupant tous les Quizlet d’entrainement aux dictées (http://teachercharlotte.blogspot.com/2019/02/mes-ateliers-2018-2019-production.html).

#COMMENT J’ABORDE CETTE RENTRÉE SCOLAIRE

Honnêtement j’essaie de ne pas trop penser au COVID, de toute façon les consignes claires arriveront à la dernière minute. Je prépare ma rentrée presque comme si de rien n’était. Avec ma collègue de GS, nous avons néanmoins réfléchi à des solutions pour parer à un éventuel reconfinement, suite à deux constats :

  • Certains élèves n’avaient rien à la maison pour travailler, pas même un crayon : nous avons donc choisi de leur commander à chacun une trousse et tout ce qu’il faut dedans. Ils l’auront en classe, marquée à leur nom, plutôt que les habituels pots de matériel collectif que l’on peut voir en maternelle. Et en cas de reconfinement, ils partiront avec à la maison.
  • Peu de familles ont pris l’habitude d’aller sur le blog de l’école, et c’est un support sur lequel mes collègues déposaient un peu de « travail » durant le confinement. Il faut que nous les habituons à y aller dès la rentrée. Nous réfléchissons donc à un cahier de vie numérique, accessible depuis le blog de l’école, afin de donner envie aux familles de s’y rendre, ainsi ils connaîtront le chemin en cas de reconfinement.

#LA PLACE DU NUMÉRIQUE DANS MA PRATIQUE PÉDAGOGIQUE

Je suis presque née avec un ordinateur sous les doigts, alors le numérique pour moi c’est très naturel. Je l’utilise énormément, que ce soit pour moi, pour préparer (j’ai une passion pour les tableurs Excel améliorés, et j’ai même créé une appli avec Glide pour gérer les dictées de mes élèves qui sont très individualisées) et en classe, au TBI, sur les tablettes, mes élèves de CE1 avaient beaucoup de supports utilisant le numérique : des qr codes à flasher dans leur cahier pour réviser, s’entrainer, écouter des chants, Mathéros pour s’entrainer au calcul mental, Plickers pour les petits quiz de révisions ou les évaluations en classe, Quizlet pour préparer les dictées à la maison, la BeeBot pour apprendre à coder…

#MES SOLUTIONS INNOVANTES

Je crois que mes collègues autant que leurs élèves ont vraiment apprécié d’avoir un padlet pour leur classe pour déposer le travail, avec la fonction commentaires activée pour leur donner un feedback, répondre à leurs questions ou simplement discuter un peu avec eux…

Sinon, ce n’est pas vraiment innovant (enfin ça dépend pour qui), mais cette année en GS sera placée sous le signe du QRcode, je vais en mettre partout dans leurs cahiers, dans la classe et les couloirs, mon objectif est que tous les élèves, parents d’élèves (et mes collègues ?) prennent l’habitude de les flasher pour aller voir le contenu proposé !

#MAIS AUSSI…

Même si cela n’a pas été une période gaie, je crois qu’il y a quelques choses de positif à retirer du confinement et l’école à distance. Les enseignant.e.s ont du se réinventer, trouver des solutions, et ont pour beaucoup développé de nouvelles compétences. Évidemment, rien ne remplace l’école en présentiel, les interactions entre les élèves, le feedback immédiat de l’enseignant.e sont trop importants, mais des solutions, des supports et des façons de faire intéressantes ont émergé de cette « crise ». Même si cette période a usé beaucoup d’entre nous, quand tout cela s’apaisera, chacun.e pourra faire le point et voir le côté positif des choses en utilisant ses nouvelles compétences.


Pour retrouver Charlotte, échanger avec elle et découvrir son travail :

J’écris un commentaire