Que d’anniversaires en ce début novembre ! Et pas n’importe lesquels puisqu’il s’agit des 100 ans de la mort du poète Guillaume Apollinaire et de la signature de l’Armistice de la Première Guerre Mondiale. Il y a de quoi organiser une riche et active rentrée des classes après le repos (bien mérité) des vacances de la Toussaint. Ça tombe très bien, sur la Digithèque vous trouverez tout ce qu’il faut pour développer des séances clés en main sur le thème « Apollinaire et la guerre  » .  Connectez-vous à la Digithèque avec votre adresse académique ou Enregistrez-vous si c’est votre première visite, et c’est parti ! Et c’est gratuit 😉 

Apollinaire et la guerre : une séance clé en main

Sur la Digithèque, vous pourrez retrouver une séance déjà toute faite sur le recueil Calligrammes de Guillaume Apollinaire. Pour la retrouver, il suffit de se rendre dans l’onglet « Ressources » puis « Séances  » .

Cette séance se compose de :

  • Un synopsis de la séance avec une proposition de problématique et des consignes
  • Les deux parties du recueil en texte intégral  (« Obus couleurs de Lune » et « La tête étoilée »)
  • Un exercice : identifier des procédés d’écriture variés
  • Une étude d’imageLe ravin de la mort à Verdun : peinture de Ferdinand-Joseph Gueldry (en lien avec « Merveille de la guerre » de Guillaume Apollinaire)
  • Un texte lu : « Automne malade »

La problématique de cette séance est d’identifier et se familiariser avec les procédés utilisés dans l’écriture poétique.  Vous pourrez demander à vos élèves de lire les deux parties du recueil de Guillaume Apollinaire : « Obus couleur de lune » et « La tête étoilée ». Puis de répondre  aux questions de compréhension. Dans un second temps, ils analyseront le tableau Le ravin de la mort à Verdun en lien avec le poème Merveille de la guerre. Avant d’écouter le poème Automne malade et travailler sur l’oralité.

N’hésitez pas à utiliser cette séance dans un cadre interdisciplinaire en mettant en lumière les éléments historiques présents dans les poèmes et l’illustration qu’ils proposent de la guerre de tranchées.

Vous trouverez aussi dans la ressource intitulée « Calligrammes de Guillaume Apollinaire : autour de l’œuvre » tous les éléments nécessaires pour introduire ou apporter un complément à votre séance :

  • Introduction
  • Contexte historique et culturel
  • Repères chronologiques
  • Les grands thèmes de l’œuvre
  • Des conseils de lectures, de films et de musiques

Des ressources complémentaires riches et variées

La Digithèque vous offre la possibilité de compléter votre séquence sur « Apollinaire et la guerre » avec de nombreuses autres ressources de tous types (vidéos, textes, animations…). Vous pourrez en retrouver aussi bien en Français qu’en Histoire et toujours accompagnées de fiches pédagogiques qui vous apportent des pistes d’exploitation.

Nous vous proposons cette sélection non-exhaustive que vous pourrez retrouver en copiant-collant le nom de la ressource dans le moteur de recherche :

  • En Français : 

Etude d'images

  • Un dernier effort et on l’aura : affiche de propagande (en lien avec « Guerre » de Guillaume Apollinaire)
  • Vengez-nous ! : carte postale (en lien avec « La grâce exilée » de Guillaume Apollinaire)

Animations

  • Attaque de nuit de Th.Smid
  • Le Ravin de la mort à Verdun de Ferdinand Joseph Gueldry

Exercices

  • Calligrammes de Guillaume Apollinaire : Percevoir les multiples facettes de l’évocation de la guerre
  • Calligrammes de Guillaume Apollinaire : Repérer les innovations poétiques
  • En Histoire-Géographie : 

Vidéos

Une sélection de vidéos issues de La Grande Guerre ! Vous connaissez ? (2013) :

  • La guerre dans les tranchées : vidéo
  • La guerre des tranchées : vidéo
  • Les débuts de la guerre : vidéo

Exercices

  • Civils et militaires dans la Première Guerre mondiale : maîtriser différents langages pour raisonner
  • Une guerre longue et meurtrière : j’apprends mon vocabulaire
  • Une photographie de la Première Guerre mondiale : j’étudie une image

Etude d'image

  • La guerre des tranchées : carte
  • Civils et militaires dans la Première Guerre mondiale : frise chronologique
  • La guerre en 1918 : carte

Apollinaire et la guerre : Centième anniversaire

« Guillaume Apollinaire – Wybór poezji », Zakład Narodowy im. Ossolińskich, Biblioteka Narodowa, 1975,  Domaine public©

Le 9 novembre 2018, nous fêtons le centenaire de la mort de Guillaume Apollinaire. Poète et écrivain français, il est particulièrement connu pour ses recueils Calligrammes et Alcools . Né sujet polonais, il se fait naturaliser en 1914 afin de pouvoir prendre part à la guerre aux côtés des troupes françaises. Il est envoyé sur le front à partir de mars 1915, d’abord au sein du 38e régiment d’artillerie de campagne, puis du 96e régiment d’infanterie où il obtient le statut de sous-lieutenant.

Le 17 mars 1916, il est blessé à la tempe par un éclat d’obus et sera rapatrié en urgence à Paris où il sera trépané (intervention chirurgicale très lourde). S’ensuit une longue période de convalescence lors de laquelle il se consacre à l’écriture du recueil Calligrammes, très marqué par son vécu dans les tranchées. Avec cette œuvre, le poète prône un renouvellement formel qui conduira à la naissance du « surréalisme  » , terme qu’il créé en 1917 dans une lettre s’adressant à Paul Dermée et qui deviendra un des courants littéraires majeurs du XXe siècle.

Il meurt chez lui, à Paris, le 9 novembre 1918 de la grippe espagnole. Au même moment, l’empereur Guillaume II d’Allemagne abdique. Deux jours plus tard, le 11 novembre 1918, à 5h15, dans la forêt de Rethondes, dans un wagon-restaurant aménagé, l’Armistice est signée.

Sources :

Connectez-vous à la Digithèque pour accéder directement à des milliers de ressources.

ou

Enregistrez-vous si c’est votre première visite (avec votre adresse académique).