Anne-Sophie Mahiddine, professeur d'histoire-géographie
Anne-Sophie Mahiddine, professeur d'histoire-géographie

#Quelle prof suis-je ?

En poste depuis 2000 dans un collège de l’agglomération de Clermont-Ferrand, j’ai toujours cherché à renouveler mes pratiques pédagogiques ; j’ai depuis longtemps intégré le numérique dans mes cours. Aujourd’hui formatrice académique, j’accompagne les enseignants dans l’usage pédagogique du numérique.

#Mon meilleur souvenir d’enseignement

De nombreux moments d’enseignement m’ont touchée. Le dernier en date vient d’un élève en grande difficulté qui, à la fin d’une séance numérique, vient à mon bureau en souriant pour me remercier car il avait réussi pour la première fois. Ce sont aussi ces anciens élèves qui reviennent pour m’annoncer qu’ils ont entamé des études d’histoire ou enseignent aujourd’hui. J’ai alors le sentiment d’avoir su redonner ce plaisir et cette envie que mes professeurs de lycée m’avaient communiqués.

Je perçois le numérique comme un facilitateur.

#Mon avis sur le numérique dans l’éducation

Je perçois le numérique comme un facilitateur : il favorise l’autonomie de l’élève ainsi que son accompagnement en proposant étayage et feedbacks. Il permet l’accès à de multiples ressources et facilite la collaboration et la mutualisation. Cependant, de nombreuses conditions doivent être réunies pour qu’il joue ce rôle : formation des enseignants et des élèves, équipement suffisant des établissements…

#Ma pédagogie innovante

Le numérique me permet d’articuler temps de classe et temps hors la classe. Grâce à ma chaîne Youtube et à mon site web (embarqué sur l’ENT), j’accompagne les élèves au collège comme à la maison.

#La Digithèque et moi

La Digithèque offre à l’enseignant non seulement de nombreuses ressources de qualité, mais aussi des outils lui permettant de modifier ce contenu ou d’en créer un nouveau. J’ai utilisé ces fonctionnalités pour élaborer plusieurs séances favorisant autonomie et différenciation.

#Ma devise éducative

Selon les mots de Jean-Jacques Goldman : enseigner c’est mettre « du temps, du talent et du cœur » pour permettre à chacun de s’instruire. Je rajouterais qu’il faut aussi beaucoup d’énergie et de rires.

Professeur certifiée d’histoire-géographie, Anne-Sophie Mahiddine est aussi IAN (interlocutrice académique pour le numérique). Elle administre le portail histoire-géographie de l’académie de Clermont-Ferrand et en anime le compte Twitter.

J’écris un commentaire