Dans le cadre d’une séance autour du thème « Le monstre, aux limites de l’humain », la Digithèque présente une gravure intitulée Ulysse entre Charybde et Scylla. En lien avec L’Odyssée d’Homère, cette ressource peut être utilisée pour étudier la mise en scène des figures de monstres.

Charybde et Scylla
Photo : iStock

Cette gravure anonyme illustre un épisode de L’Odyssée d’Homère : en route pour rentrer à Ithaque après la guerre de Troie, Ulysse et ses compagnons affrontent deux monstres marins, Charybde et Scylla. D’un côté se trouve un maelström qui engloutit l’eau et les navires ; de l’autre une créature monstrueuse à douze jambes et six têtes qui dévorent les marins à sa portée. Par la position centrale du bateau, l’artiste représente l’impossibilité pour le héros de sortir indemne de cette épreuve.

Texte étudié

Il y croît un grand figuier sauvage chargé de feuilles, et, sous ce figuier, la divine Charybde engloutit l’eau noire. Et elle la revomit trois fois par jour et elle l’engloutit trois fois horriblement. Et si tu arrivais quand elle l’engloutit, Celui qui ébranle la terre, lui-même, voudrait te sauver, qu’il ne le pourrait pas. Pousse donc rapidement ta nef le long de Scylla, car il vaut mieux perdre six hommes de tes compagnons, que de les perdre tous.

Elle parla ainsi, et je lui répondis :

— Parle, déesse, et dis-moi la vérité. Si je puis échapper à la désastreuse Charybde, ne pourrai-je attaquer Scylla, quand elle saisira mes compagnons ?

Je parlai ainsi, et la noble Déesse me répondit :

— Malheureux, tu songes donc encore aux travaux de la guerre ? Et tu ne veux pas céder, même aux Dieux immortels ! Mais Scylla n’est point mortelle, et c’est un monstre cruel, terrible et sauvage, et qui ne peut être combattu. Aucun courage ne peut en triompher. Si tu ne te hâtes point, ayant saisi tes armes près de la Roche, je crains que, se ruant de nouveau, elle emporte autant de têtes qu’elle a déjà enlevé d’hommes. Vogue donc rapidement, et invoque Krataïs, mère de Scylla, qui l’a enfantée pour la perte des hommes, afin qu’elle l’apaise, et que celle-ci ne se précipite point de nouveau.

[…]

Homère, L’Odyssée, traduction d’après Leconte de Lisle, 1868

Ancrage au programme

Les passages du BO en Français cycle 3 correspondants en 6e :

• Acquérir des éléments de culture littéraire et artistique

› Le monstre, aux limites de l’humain

› Découvrir des œuvres, des textes et des documents mettant en scène des figures de monstres
› S’interroger sur les limites de l’humain que le monstre permet de figurer et d’explorer

Proposition d'utilisation

Rendez-vous sur la Digithèque pour explorer cette gravure en détail et la mettre en lien avec des extraits de texte. L’analyse se construit autour de cinq axes :
• Charybde ;
• Scylla ;
• les marins sacrifiés ;
• les compagnons d’Ulysse ;
• Ulysse.

Vous trouverez également une étude d’image incluant des pistes d’exploration pédagogique et des propositions de questionnement : Ulysse entre Charybde et Scylla : gravure.

La Digithèque propose d’autres ressources sur la même thématique :
• deux autres représentations de Charybde et Scylla (par Alessandro Allori et Johann Heinrich Füssli) ;
• une adaptation de cette aventure d’Ulysse en texte lu ;
• deux explorations d’images illustrant d’autres épisodes de L’Odyssée (le Cyclope et les Sirènes).

Les ressources de la Digithèque sont mises à votre disposition librement dans le cadre de votre usage pédagogique.
Inscrivez-vous gratuitement avec votre adresse académique ou Connectez-vous pour accéder directement aux ressources.

J’écris un commentaire